Destination: Crète, meilleurs bons plans pas chers

Trouver un vol pas cher pour la Crète

La solution la plus économique, la plus rapide, pour se rendre en Crète et de prendre un vol sur la Crète, plus précisément un vol pour Héraklion. Rien de plus simple, rien de plus logique ?
S’il est facile de trouver un vol vers une capitale, un vol vers la Crète est déjà moins évident, si en plus vous vous mettez dans l’idée de trouver un vol direct sur la Crète cela devient vite un peu plus compliqué.

Internet regorge d’annonces diverses et variées sur les requêtes vols Crète, vols pas cher Crète, vols bon marché Crète, etc… (j’ai même essayé vols gratuits Crète, c’est amusant). Cela ne manque pas d’intérêt mais entre des escales aux quatre coins de l’Europe ou, voir et, des frais qui se cumulent pour arriver à un total qui m’a confirmé que nous n’avons pas tous les mêmes valeurs, je n’avais toujours pas des vols vers la Crète qui me convenaient vraiment, reconnaissons humblement que je ne suis pas vraiment doué dans cet exercice.

Plusieurs compagnies, y compris des compagnies low-cost proposent des vols vers la Crète depuis la plupart des aéroports dignes de ce nom d’Europe. Les principales compagnies activent sur la Grèce depuis la France étaient, Air France, Olympic Airlines et Alitalia mais là on était pas forcement sûr de voler. Depuis la Belgique, Olympic Airlines et Brussels Airlines assurent des vols vers la Crète, depuis la Suisse c’est Swiss et Olympic Airlines, depuis l’Italie Olympic Airlines et Alitalia, 2 compagnies low-cost volent vers Heraklion, par Athènes pour une, depuis Paris pour les deux : Easy Jet et Transavia.

J’ai la chance de vivre dans un endroit absolument superbe qui en plus jouit de rien moins que 7 aéroports internationaux à environ 2 grosses heures de voiture pour les plus éloignés (2 aéroports italiens, 1 aéroport allemand, 1 aéroport français, 2 aéroports suisses, 1 aéroport franco-suisse). Les premières recherches me mettent New-York bien plus près et économique qu’Héraklion ; la tension monte ! Soulignons que j’avais déjà vite renoncé à un vol sur La Canée, Sitia ou autres fantaisies inaccessibles.
Un peu de concentration et quelques escales tombaient mais Athènes étaient pratiquement incontournable quand il n’y avait pas de crochet par Paris ou Frankfort.

Expériences faites la meilleure solution, malgré les années qui passent, restent, pour la Crète, le All Incluse :
Vol direct sur Héraklion, depuis un aéroport accessible facilement, dans ce cas avec des places qui évitaient d’avoir les genoux à 5 centimètres du menton.
Transfert vers un hôtel ou village de vacances, gîte, couvert et assistance assurés pour la première et dernière nuit au moins. Là aussi, hôtel dans un petit village blotti dans une crique fort accorte, entre Héraklion et Réthymnon, grandes chambres, nourriture fort correcte, on y passera donc bien plus que les deux nuits prévues dans le pire des cas.
Proximité d’un loueur de voiture sensiblement moins cher qu’à l’aéroport.
Le lot complet, pour un prix moins élevé qu’un vol sec sur la Crète… La différence entre les vols secs et les All Incluse a couvert la location de la voiture, 12 jours, et un peu plus d’un plein. Un joli geste du loueur, sans marchandage, impossible à l’aéroport même en étant un expert du marchandage, nous a offert le choix entre un 4×4, digne de ce nom, ou une décapotable ; mon côté latin oblige nous sommes rentrés avec le front pour le moins bronzé. Cela pourrait énerver les plus sensibles, à juste titre, mais il en est ainsi, autant le savoir et en profiter.